Pourquoi mon chien grogne sur mon autre chien ?

Comme la plupart des animaux, le chien est un mâle dominant. Ainsi, lorsque vous en avez deux ou plusieurs, il peut arriver que certains conflits naissent entre eux. L’un grognera donc sur l’autre. Évidemment, votre chien grogne sur votre autre chien pour plusieurs raisons. Lesquelles ? Éléments de réponse.

Parce que les deux chiens sont en conflit

Lorsque deux chiens sont en conflit, il est conseillé de ne pas s’en mêler. Bien que l’intérêt à les arrêter soit légitime, vous risquez de vous faire mal. L’important est de repérer la raison du conflit.

A découvrir également : Quel chien pour ma maison ?

Ainsi, la première raison qui justifie le fait que votre chien grogne sur votre autre chien est le syndrome du chien unique. En effet, cela arrive quand vous avez eu un premier chien que vous avez entretenu seul longtemps.

Par exemple, il a été beaucoup chouchouté. Mieux, il a même sa place à votre table. Autrement dit, il est devenu un membre actif de la famille. Dans le même temps, vous ne l’avez pas habitué à la vie avec ses autres amis canins.

A lire également : Assurance pour chien : décryptage des garanties essentielles pour une protection optimale

De ce fait, grogner sur votre autre chien acquis est tout à fait normal. Votre premier chien grogne sur l’autre pour lui faire comprendre qu’il est l’unique dans la maison.

Puisqu’il manque d’attention

chien grogne sur mon autre chien

La deuxième raison qui peut justifier le grognement de votre chien sur votre autre chien est le manque d’attention. Dans ce cas de figure, c’est généralement le second qui grogne sur le premier. Cela s’explique par le fait que vous donnez plus d’attention au premier qu’au second.

À titre illustratif, vous vous attachez moins au second qu’au premier. De plus, les privilèges accordés au premier ne sont pas les mêmes pour le second. C’est une erreur que peuvent commettre certains maîtres. Néanmoins, sachez que cela suffit pour que le moins chouchouté grogne sur l’autre. C’est pareil si vous délaissez le premier au profit du second.

Par ailleurs, le grognement d’un chien sur un autre chien peut être dû à un manque de sociabilité. Certains chiens sont éduqués pour ne pas être sociables. Convenez donc qu’il exprimera sa nature de mâle alpha à l’arrivée de votre autre chien.

Solutions pour y remédier

Lorsque votre chien grogne sur l’autre, sachez d’abord que c’est inutile de les séparer à l’instant T. Certes, cela peut être effrayant, mais rassurez-vous ; car cela est propre au règne animal. En réalité, c’est leur manière de régler leurs différends. Aussi, nul besoin de faire appel à un expert du comportement canin. D’abord, sachez que vous devez reprendre les bases d’éducation avec les deux.

Mieux, observez-les suffisamment afin de pouvoir les séparer avant que le grognement ne commence. Par exemple, en leur donnant à manger, voyez si l’un est plus gourmand. Évitez donc que votre chien grogne sur l’autre après avoir fini sa part. Cela dit, il faut également vous approprier le langage canin pour apprécier les émotions liées au grognement de l’un ou de l’autre.

Plusieurs justificatifs soutiennent le fait que votre chien grogne sur votre autre chien. Cela dit, ce n’est pas encore grave et vous êtes en mesure de résoudre cela.

Comment identifier les signes de conflit entre chiens

Il faut pouvoir identifier les signaux qu’un chien envoie pour indiquer un conflit potentiel. Dans la plupart des cas, le grognement est précédé d’autres signaux moins évidents qui peuvent être interprétés comme une gêne ou un stress.

• La tension corporelle : les chiens tendus ont leur corps raide et sont prêts à agir.

• Le regard fixe : lorsque votre chien regarde l’autre avec insistance, cela peut être perçu comme de l’intimidation.

• Les poils hérissés : si les poils du dos et de la queue se dressent, c’est souvent un indicateur que quelque chose ne va pas.

• Les oreilles baissées en arrière : quand elles sont collées contre la tête ou dirigées vers le bas, cela peut signaler une peur ou une soumission face à l’autre chien.

• L’agitation excessive : trop d’excitation pendant le jeu provoque parfois aussi des comportements agressifs.

Si vous remarquez ces comportements chez vos chiens alors qu’ils sont ensemble dans la même pièce ou lors d’une promenade, il est temps d’intervenir avant que le conflit n’escalade.

Dans toutes les situations mentionnées ci-dessus où vous identifiez donc certains signaux envoyés par votre animal domestique, il faut prendre du recul et adopter quelques gestes adaptés.

Les erreurs à éviter pour ne pas aggraver la situation

Vous devez savoir comment réagir lorsque l’un de vos chiens grogne ou montre des signes d’agressivité envers l’autre. Vous devez connaître les erreurs à éviter pour ne pas aggraver la situation.

Voici quelques erreurs courantes que les propriétaires font souvent lorsqu’ils sont confrontés à cette situation délicate :

Ignorer le problème : certains propriétaires pensent que le conflit se résoudra de lui-même s’ils attendent simplement assez longtemps. Malheureusement, cela ne fait qu’empirer la situation et peut rendre les choses encore plus difficiles par la suite.

Punir le chien qui grogne : punir votre chien parce qu’il a grogné ou montré des signes d’agression peut avoir un effet contraire et augmenter son niveau d’anxiété et donc sa tendance à mordre.

Favoriser un chien plutôt que l’autre : donner plus d’affection ou traiter un chien différemment parce qu’il a été agressé par l’autre n’est pas une bonne idée. Cela créera davantage de jalousie entre eux dans leur relation déjà difficile.

• Surcharger vos chiens : deux chiens trop excités peuvent entraîner une compétition exacerbée, ce qui risque en retour d’accroître leur niveau d’anxiété, comme mentionné précédemment.

La meilleure façon de gérer ces situations est toujours préventive ! Vous devez séparer chaque chien et leur donner suffisamment d’espace pour éviter les interactions agressives.

Toutefois, dans le cas où un conflit éclate de manière inattendue, vous devez séparer rapidement les chiens avant qu’ils ne se blessent. Si vous n’êtes pas sûr de savoir comment gérer la situation ou si elle devient trop difficile à gérer seul, il est recommandé de contacter un professionnel comportementaliste canin pour obtenir des conseils spécifiques en relation avec votre problème.

Conseils pour gérer les grognements lors de la nourriture

Le moment du repas peut souvent être source de tensions pour les chiens, surtout s’il y a plus d’un chien dans la maison. Si vos chiens grognent ou montrent des signaux d’agressivité pendant les repas, voici quelques conseils pour gérer cette situation :

• Séparez chaque chien : donnez à chaque chien son propre espace de nourriture distinct et séparé. Assurez-vous que chacun mange sa propre ration sans interférence ni concurrence.

• Faites attention aux comportements alimentaires : certains chiens peuvent être agressifs en raison d’un comportement possessif avec leur nourriture ou leurs jouets. Pour prévenir cela, apprenez-leur à se familiariser avec le partage.

• Servez des portions contrôlées : évitez de donner trop ou pas assez de nourriture, car cela pourrait provoquer une jalousie entre eux et mener à l’agression. Les portions doivent être égales pour tous les animaux domestiques présents dans votre foyer !

• Ajoutez une deuxième gamelle d’eau loin du bol principal pour créer un nouvel endroit où votre animal peut boire en paix ;
• Distribuez plusieurs petites quantités de croquettes tout au long de la journée.
• Évitez les distractions : veillez à ce qu’il n’y ait pas trop d’activités humaines ou autres animaux domestiques autour pendant le temps du repas ;
• Donnez des récompenses supplémentaires lorsque tous les chiens peuvent manger ensemble sans grogner ni agresser.

Ce sont là quelques astuces qui devraient aider à prévenir l’agression alimentaire chez vos compagnons canins. Si vous remarquez que ces comportements ne se résolvent pas malgré ces conseils, assurez-vous de contacter un vétérinaire ou un spécialiste en comportement canin pour obtenir une assistance supplémentaire afin de garantir la sécurité et le bien-être de votre chien ainsi que celui des personnes autour.

Comment favoriser une cohabitation harmonieuse entre les chiens

Favoriser une cohabitation harmonieuse entre les chiens peut sembler difficile, surtout si vos animaux sont déjà en conflit. Il existe plusieurs astuces pour faciliter la situation et améliorer leur relation :

• Gardez le contrôle : en tant que maître de votre maison, vous êtes responsable de l’atmosphère qui y règne. Si vos chiens se battent ou grognent constamment l’un contre l’autre, vous devez être prêt à intervenir et à mettre des limites.

• Assurez-vous qu’ils ont suffisamment d’espace : assurez-vous que chaque chien dispose d’un espace personnel adéquat où il peut se retirer s’il a besoin de temps pour lui-même.

• Établissez une routine régulière : avoir une routine fixe aidera à prévenir les conflits inutiles.

• Promenez vos chiens tous les jours aux mêmes heures ;
• Donnez-leur leur nourriture au même moment chaque jour ;
• Prévoyez du temps pour jouer avec eux ensemble sans favoriser un chien plus qu’un autre. La distribution équitable est capitale entre toutes sorties et activités.

• Encouragez la socialisation : emmenez régulièrement vos chiens dans un parc canin ou sur des promenades avec d’autres propriétaires de chiens afin qu’ils apprennent à interagir avec leurs semblables et développent leur sensibilité à la communauté canine. Cette expérience positive va aussi contribuer à renforcer leur confiance.

• Fait pour deux : offrez-leur des jouets et accessoires adaptés à partager entre eux, en s’amusant ! Cela va détourner leur attention de la rivalité vers une activité agréable qui renforce le lien social. Attention toutefois à ne pas créer une situation où ils se battront pour leurs nouveaux jouets.

• Gardez les nouvelles acquisitions hors de portée quand vous n’êtes pas là.
• Ne donnez jamais à l’un des chiens un jouet que l’autre chien considère comme son propre bien précieux ;
• Assurez-vous qu’ils ont suffisamment d’espace lorsqu’ils utilisent ces objets dans la maison. L’accès libre est capital.

Rappelez-vous que chaque chien a sa personnalité unique. Si votre animal domestique est plus timide ou réservé que l’autre, il peut avoir besoin de temps supplémentaire pour s’intégrer au groupe familial. Soyez patient et respectueux des limites individuelles : cela aidera tous vos animaux domestiques à vivre ensemble pacifiquement à long terme.

Les conseils ci-dessus sont destinés à aider les propriétaires de chiens qui cherchent désespérément des moyens d’éviter les combats répétitifs entre leurs animaux de compagnie. N’hésitez pas non plus à consulter un expert en comportement canin si vous avez encore du mal à gérer cette situation difficile afin d’améliorer la qualité de vie globale de vos amis canins.

ARTICLES LIÉS