Les races de chiens les plus susceptibles de développer des problèmes de santé

Les races de chiens les plus susceptibles de développer des problèmes de santé

Grand amoureux des animaux, vous ambitionnez d’adopter un compagnon à quatre pattes cette année ? Craquez pour un chien mignon et intelligent pour égayer vos journées. Bonne nouvelle, un large choix de races de chiens s’offre à vous.

Attention tout de même au moment de faire votre sélection. Tous les chiens ne possèdent pas la même résistance. Dans cette rubrique, découvrez les races de chiens les plus susceptibles de développer des problèmes de santé.

A voir aussi : Pourquoi mon chien grogne sur mon autre chien ?

Boxer

Connaissez-vous le Boxer ? Ce canin joueur est plébiscité dans les premières places de la plupart des classements des races de chiens sensibles aux problèmes de santé. Exposé à des risques de cancer, de maladies respiratoires, de maux cardiaques et de problèmes intestinaux, le Boxer est réputé pour sa fragilité.

De nombreux vétérinaires déconseillent d’ailleurs l’adoption de cette race de chiens. La moelle épinière du Boxer est aussi très vulnérable aux maladies.

A lire également : Origine, traits et élevage du chihuahua

Bouledogue anglais

Le célèbre bouledogue anglais n’est pas épargné par les problèmes de santé. Si sa truffe fait son charme, c’est également elle qui le rend malheureusement vulnérable à une panoplie de maladies respiratoires.

Les rapports des vétérinaires indiquent aussi que la peau du bouledogue anglais est vulnérable à de nombreuses réactions allergiques. À cela s’ajoutent les risques d’obésité et de dysplasie de la hanche auxquels est grandement exposée cette race de chiens.

Shar-Peï

Impossible de dresser une liste des races de chiens les plus susceptibles de développer des problèmes de santé sans penser au Shar-Peï. Cette race de chiens est tellement vulnérable qu’elle donne son nom à la fièvre de Shar-Peï. Le mal touche la plupart des canins de cette race.

Les races de chiens les plus susceptibles de développer des problèmes de santé

Le Shar-Peï est aussi exposé à des risques d’insuffisance rénale, d’ulcères et d’hyperthyroïdie. Son adoption est donc logiquement déconseillée par certains vétérinaires.

Bouvier bernois

Apprécié pour sa grande taille, le Bouvier bernois est un animal à l’espérance de vie assez courte. Bien qu’il soit un excellent compagnon, il ne peut vivre que 6 ou 8 ans. Durant ces années de vie, le Bouvier bernois est susceptible de développer de nombreuses maladies.

Il est notamment exposé à un fort risque de cancer. Sa perte prématurée peut causer un important chagrin chez son maître, tant il est attachant.

Carlin

Le Carlin se classe parmi les chiens les plus vulnérables aux maladies respiratoires. C’est d’ailleurs, à proprement parler, la race de chien la plus touchée par ce type de problème. À cela s’ajoutent des risques de violentes infections cutanées.

Les problèmes dentaires touchent aussi un grand nombre de Carlins. Pour leur faible tolérance face aux maux, les Carlins sont déconseillés dans le cadre d’une première adoption, même s’ils sont très craquants.

Cavalier King Charles

Dernier nom de notre liste, le Cavalier King Charles a tout pour plaire. Son seul défaut, son système immunitaire ultra-fragile. Le Cavalier King Charles est vulnérable aux affections neurologiques. Il est aussi exposé à la valvulopathie mitrale.

Cette maladie cardiaque se développe chez presque tous les Cavaliers King Charles. Si 50 % développent la maladie à l’âge de 5 ans, près de 100 % sont touchés par le mal à l’âge de 10 ans.

ARTICLES LIÉS