Comment nourrir un oiseau sauvage ?

Nourrir un oiseau sauvage vous donne l’occasion d’observer ce dernier de plus près et d’en apprendre plus sur le type d’animaux tout en vous amusant.

Bien nourrir un oiseau sauvage revient à aider derrière toute une population d’oiseaux sauvages. Apprenez donc comment nourrir convenablement un oiseau sauvage.

A lire en complément : Sanglier Attila : découvrez le plus gros sanglier du monde et ses secrets

Choisir l’alimentation de l’oiseau

Pour commencer, vous devez savoir que toutes les graines sont différentes les unes des autres. La graine est la nourriture la plus populaire en termes de nutrition d’oiseaux sauvages.

Mais il faut faire attention à les choisir avec soin. Vous devez ensuite acheter ou préparer vous-même le nectar. Celui-ci est utilisé pour attirer les loriots et les colibris.

A lire en complément : Les jouets incontournables pour développer l'intelligence de votre chien

Le nectar doit être préparé d’une mesure de sucre et de quatre mesures d’eau tiède. Le tout doit être bouilli puis complètement refroidi avant d’être servi.

Vous pouvez aussi penser à un autre type d’aliments comme la graisse de rognons de bœuf appréciée de plusieurs espèces.

Les fruits comme les oranges, les bananes, les pommes et les raisins secs sont aimés des loriots et des oiseaux moqueurs.

Faire le choix d’une mangeoire

Ici, vous devez avant tout chercher une mangeoire qu’il vous sera aisé de remplir. La mangeoire ne doit pas avoir les bords tranchants et doit être facile à nettoyer pour vous.

En plus, la mangeoire doit protéger les graines de la pluie et évacuer correctement l’eau. La mangeoire à plateforme par exemple est plus adaptée aux oiseaux qui se nourrissent sur le sol et aux gros oiseaux.

Elle possède un plateau avec un toit au-dessous et des trous en des poussières ou sur le côté pour faciliter le drainage.

Préférer une mangeoire en forme de tube pour les petits oiseaux. Offrez aux oiseaux la graisse dans une mangeoire à graisse pour que les oiseaux puissent se tenir au grillage pendant qu’ils mangent.

Eloigner les animaux néfastes

En fonction de la nourriture et de la mangeoire que vous mettez dans votre jardin, différentes espèces d’oiseaux peuvent venir à vous.

Évitez par exemple de mettre du millet blanc en pour ne pas avoir à être confrontés aux moineaux et aux vachers à tête brune.

Vous devez éloigner les insectes et pour cela, protégez la mangeoire avec une protection contre fourmis pour les empêcher de toucher le nectar. Choisissez une mangeoire en tube assez petite pour que les oiseaux prédateurs ne puissent y entrer.

Les écureuils sont à éloigner à l’aide de produits répulsifs non-néfastes pour les oiseaux ou à l’aide d’un dôme passé au-dessous ou au-dessus de la mangeoire.

Faites aussi attention aux oiseaux mangeurs de fruits qui peuvent manger les fruits que vous faites pousser chez vous.

Optimiser l’emplacement de la mangeoire

L’emplacement de la mangeoire est aussi crucial pour attirer les oiseaux et leur offrir un environnement sûr.

Il faut tout d’abord être conscient du fait que certains oiseaux ont besoin de se sentir en sécurité lorsqu’ils mangent, c’est pourquoi il faudra placer votre mangeoire à un endroit où ils pourront surveiller les environs. Évitez donc de la placer dans une zone ouverte sans couverture végétale.

Vous devez nettoyer régulièrement la mangeoire afin d’éviter toute accumulation de débris alimentaires qui pourrait attirer des prédateurs indésirables tels que les rats et autres animaux nuisibles.

Assurez-vous que votre emplacement ne sera pas accessible aux chats ou autres prédateurs domestiques qui peuvent causer davantage de dommages au-delà du simple vol de nourriture. Optez plutôt pour un arbre bien éloigné ou une clôture résistante pour protéger vos amis ailés !

Prévenir les maladies chez les oiseaux sauvages

Le nourrissage des oiseaux sauvages est une tâche agréable, mais il faut aussi veiller à leur santé. Le risque de transmission de maladies peut être élevé lorsque plusieurs espèces d’oiseaux se rassemblent pour manger.

Voici quelques précautions à prendre pour éviter la propagation des maladies chez les oiseaux sauvages :

Vous devez nettoyer régulièrement votre mangeoire afin d’éviter toute accumulation de débris alimentaires et autres matières fécales qui peuvent être porteurs de germes dangereux. Utiliser un produit désinfectant doux comme du vinaigre blanc ou simplement de l’eau savonneuse sera suffisant.

La surpopulation d’oiseaux dans une zone restreinte pourrait augmenter le risque de propagation rapide des maladies. Il est donc recommandé que vous ne remplissiez pas trop votre mangeoire, cela permettra aux oiseaux présents dans les environs de trouver facilement assez à manger sans avoir besoin d’être tous ensemble au même endroit.

Les bactéries peuvent facilement se propager par contact direct entre humains et animaux. Assurez-vous donc toujours, avant et après le remplissage et le nettoyage des mangeoires ainsi qu’à tout moment où vous êtes en contact avec les oiseaux, de bien vous laver soigneusement les mains !

En prenant ces simples précautions, nous pouvons aider à prévenir la propagation de maladies chez les oiseaux sauvages tout en leur offrant un environnement sûr et sain pour manger. Nourrir les oiseaux sauvages peut être une activité enrichissante, mais vous devez être conscients des risques potentiels. Avec quelques mesures simples, nous pouvons tous contribuer à aider nos amis ailés à vivre heureux et en bonne santé !

ARTICLES LIÉS