Avoir un animal de compagnie : les responsabilités qui vont avec

Bon nombre de personnes ont aujourd’hui des animaux de compagnie. Par contre, certains souhaitent en avoir. De ce fait, il convient de rappeler qu’avoir un animal de compagnie est une bonne chose. Cependant, vous avez des responsabilités envers eux. À travers cet article, découvrez les responsabilités que vous devez avoir envers vos animaux de compagnie.

Quelles sont les conditions de possession d’animaux de compagnie ?

Lorsque vous êtes propriétaire d’une résidence, la loi vous autorise à posséder d’animaux de compagnie. Cependant, spécifions que si vous résidez en ville, vous ne pouvez avoir que certains animaux de compagnie. Et ce, à savoir, les chats, les oiseaux, les chiens ou les poissons. Il en est de même pour les locataires d’un immeuble. Néanmoins, tout locataire doit au préalable s’imprégner du contenu de son contrat de location. Et ce, pour savoir s’il est autorisé ou non à disposer d’animaux de compagnie. Également, au cas où le contrat vous vous y autorise, celui-ci devra mentionner le type d’animaux que vous devez avoir.

A lire aussi : Quels animaux sont les plus affectueux ?

Toutefois, lorsque vous résidez en campagne, sur votre propre terrain, vous pouvez vous permettre d’avoir une ferme. Et ce, pour y élever soit des moutons, des chèvres, des vaches, de la volaille, du cochon, voire des chevaux.

Quelles sont les responsabilités à avoir envers son animal de compagnie ?

Un animal de compagnie est comparable à un enfant qu’on adopte. De ce fait, que vous le vouliez ou non, celui-ci devra grandir dans un environnement propice. C’est-à-dire un milieu plaisant et adapté à sa croissance. Aussi, le propriétaire d’un animal de compagnie a pour obligation de faire suivre ce dernier chez un vétérinaire. Il doit respecter les dates de vaccination. Ceci, en vue non seulement du bien-être de l’animal mais également celui de son environnement immédiat.

A lire en complément : Petit animal de compagnie facile d'entretien : 3 animaux à connaitre

En vue de lutter contre les abandons ou les maltraitances des animaux, la législation met un accent particulier sur l’identification. Ainsi, vous avez l’obligation de faire identifier d’une part, puis de faire enregistrer d’autre part, votre animal de compagnie. C’est une procédure assez simple. En effet, elle consiste à injecter une puce électronique. Et ce, sous la peau de votre nouveau compagnon. À défaut, vous pouvez opter pour l’identification de votre animal par la méthode du tatouage. Dans l’un ou l’autre des cas, l’identification permet de retrouver ou de joindre facilement le propriétaire dudit animal. Et ce, dans le cas où ce dernier serait retrouvé seul quelque part.

Quid du régime alimentaire de l’animal de compagnie ?

Facteur non moins négligeable, le respect du régime alimentaire de tout animal est primordial. À plus forte raison, lorsque celui-ci est considéré comme un compagnon. Ainsi, vous ne pouvez donner au poisson, la même nourriture que celle donnée au chat. Et vice-versa. Vous pouvez prendre les renseignements nécessaires sur l’alimentation de votre nouvel compagnon. Et ce, avant, pendant et après son acquisition. Par ailleurs, vous vous devez de passer du temps avec lui afin de solidifier votre amitié.

ARTICLES LIÉS